Philippe Parrot

 pour "Venus a deux visages" 

aux Editions Qui lit vit


"Venus a deux visages" est un roman onirique, lyrique, racontant au travers d'une enquête d'un détective privé, la rencontre époustouflante d'un homme avec l'Amour. 

Mais ce dernier se révélera extra-ordinaire dans le sens le plus littéral du terme. En effet, cet homme va faire connaissance avec deux femmes, représentantes de la dualité de l'amour (amour-raison, amour-déraison), l'amenant aux confins du réel et de l'imaginaire.

Ce roman est un voyage dans le monde des rêves/des songes, où tout prend corps, même le plus extravagant. Ne vous êtes-vous jamais demandé ce qu'il se passait de l'autre côté du miroir, moi souvent. Vous trouverez ici une réponse à cette question, quant à savoir si c'est la bonne ... à vous d'effectuer cette épopée !

Il s'agit d'un très beau livre, magnifiquement illustré par une artiste de talent, qui pourrait répondre à ces questions : qu'ai-je fait de mes rêves ? Où est passée la magie de mon enfance ? Puis-je la retrouver ?

Ce roman fonctionne comme une pièce de théâtre, avec des scènes. D'ailleurs, pendant que je lisais le livre, j'imaginais bien, assister à une représentation théâtrale. Ce spectacle, si un metteur en scène souhaitait le mettre en oeuvre,  aurait à on sens toute sa place, à la Ferme du Buisson en Seine-et-Marne, scène nationale de très haute qualité, et où j'ai assisté à des spectacles remarquables. Dans ce lieu, certaines représentations ont parfois lieu dans des chapiteaux, voilà donc qui me semble tout indiqué. Par ailleurs, l'onirisme et le lyrisme de ce roman ne dépareilleraient pas vis-à-vis d'autres spectacles que j'ai pu y voir, mélange d'étrangeté et d'imaginaire.

Je recommande la lecture de ce livre, car il est une véritable plongée, mise en abîme, dans le sens le plus noble de cette expression, dans un monde décrit avec amour, et passion, avec sensibilité et respect. Une belle écriture nous permet de tout de suite entrer dans l'histoire.
Nous y retrouvons les souvenirs de nos enfances, notre joie d'aller au cirque petit, voir et vivre ses mystères, ses rires, ses peurs. Des lions qui rugissent, des clowns qui font de la magie, des acrobates qui se jettent dans le vide, une simple lecture, et voilà tout cela qui affleure à notre mémoire.

Cirque-magie, mais aussi cirque-refuge, où l'on vient panser ses plaies, comme Nino. Je vous invite sur cette notion, à mettre en parallèle ce roman avec un autre d'un tout autre style, mais qui parle aussi à sa manière du cirque, comme lieu d'aile pour personnes cassées par la vie. Ce roman "Tatto girl" de Brooke Stevens est un thriller, et même si le cirque n'est pas son thème principal, je vous invite vraiment à le lire, après ce roman, et à vous interroger sur la place du cirque dans notre société contemporaine. Quel est son rôle ? Qui sont ces personnes qui y travaille, et y vivent ? Que se passe-t-il derrière les pans des chapiteaux ?
Ces deux romans vous permettront d'étudier et d'analyser comment un même sujet peut prendre différemment place dans un roman. A titre personnel, je les trouve complémentaires, bien que totalement dissemblables.

Alors, Cirque-idyllique, Cirque-cassure, au fond, c'est au lecteur de créer son cirque !

De Teklal Neguib

NB : à noter que, vous pouvez lire une interview de Philippe Parrot sur ce site, à propos de cet ouvrage !

Make a Free Website with Yola.